heures supplémentaires

Depuis le 1er janvier 2021, la France dispose d’un salaire minimum relativement élevé, fixé à 10,25 € par heure. Cela équivaut à 1 554,58 € par mois sur la base d’une semaine de travail de 35 heures. N’oubliez pas qu’il s’agit du salaire minimum pour les adultes occupant un poste officiel. Il est probable que les jeunes ou les apprentis puissent gagner moins. 

Si vous effectuez des heures supplémentaires, le droit du travail français stipule que les huit premières heures supplémentaires seront payées avec une majoration de 25 % en plus de votre taux de rémunération normal. Au-delà de ces heures, les heures supplémentaires bénéficient d’une prime supplémentaire de 50 %.

Lea rémunération des heures supplémentaires 

Le droit du travail français stipule que la semaine de travail standard en France est de 35 heures par semaine. Toutefois, cette durée peut varier en fonction du secteur d’activité et est soumise à d’éventuelles conventions collectives. 

Tout ce qui dépasse cette durée est considéré comme des heures supplémentaires et doit être rémunéré comme tel. Lorsque vous travaillez, vous avez également droit à une pause de 20 minutes pour chaque tranche de six heures de travail.

Bien entendu, les spécificités de vos conditions d’emploi dépendront de votre contrat. Cela inclut des éléments tels que les horaires flexibles, les heures réduites ou les congés. 

Comment sont payées les heures supplémentaires en intérim?

Travail de nuit 

En France, le travail de nuit est défini comme étant celui effectué entre 21 heures et 6 heures et ne peut, en principe, dépasser 8 heures par jour et 40 heures par semaine (44 heures si régi par un décret ou une convention collective). Les salariés bénéficient également de jours de repos hebdomadaire ou d’une rémunération supplémentaire pour le travail de nuit.

Les femmes enceintes travaillant de nuit doivent bénéficier d’un travail de jour pendant toute leur grossesse et pendant la période légale de congé postnatal si elles en font la demande. Mais les femmes enceintes ne vont pas se tourner vers l’intérim.

Sécurité sociale et fiscalité

L’affiliation au système de sécurité nationale est immédiate dès lors que vous vivez et travaillez en France. En intérim, chaque salarié temporaire est affilié à la sécurité sociale. Celle-ci couvre les prestations de maladie, les prestations parentales et familiales, ainsi que les régimes de retraite et de chômage. Vos cotisations à la sécurité sociale seront déduites de votre salaire, votre employeur s’en chargera pour vous. 

Protection contre la discrimination au travail en France

Le droit du travail français rend la discrimination illégale tant sur le lieu de travail que pendant le processus de recrutement. Il s’agit par exemple de la discrimination fondée sur la race, la sexualité, les croyances religieuses, le handicap et le statut syndical. Cela inclut la discrimination directe et indirecte, ainsi que le harcèlement. Toutes ces infractions sont passibles de lourdes amendes et, éventuellement, de peines de prison.

Pour votre tranquillité d’esprit, confiez le recrutement de vos intérimaires à EU WORKERS dès maintenant!